#30 : Alisson Becker

#29 : Mario Mandzukic

#28 : Jan Oblak

#27 : Diego Godin

#26 : Edinson Cavani

#25 : Gareth Bale

#24 : Thibaut Courtois

#23 : Luis Suarez

#22 : Sadio Mané

#21 : Karim Benzema

#20 : Sergio Agüero

#19 : Roberto Firmino

#18 : Hugo Lloris

#17 : Marcelo

Attaque gratuite

Après Jean-Michel Seum, voici le cousin rageux, Jean-Michel Je n’arrête pas de ressasser. Il nous casse les bonbons le Ivan à parler de l’arbitrage de la finale. « La VAR, c’est pourri » ; « Il n’y avait pas pénalty » ; « On était les meilleurs du monde, la France est nulle ». Mais gros, avant l’énorme boulette de Lloris, il y avait 4-1. Vous avez reçu une leçon de football. Je comprends que ça soit dur d’être dans la peau de l’élève trop sûr de soi qui pense toujours pouvoir dépasser le maître. Mais il faut avancer mon pote. Parce que tu passes pour un con à en parler 4 mois après. Bref, on va quand même parler de toi parce que tu joues pas trop mal au football.

Débuts

Ivan est un citoyen du monde. Né en Suisse. Parents croate. Double nationalité. Il a d’ailleurs débuté sa carrière internationale avec l’équipe espoirs des suisses. Avant de réfléchir un peu et de se rendre compte que s’il veut pouvoir prendre des danses en finale de Coupe du Monde plutôt qu’en poules, ça serait peut-être mieux de jouer avec les croates. Ça a gueulé côté suisse. Mais tranquillement, avec neutralité, ça reste des suisses, on se calme. 

Europe

Rakitic nous fait un petit tour d’Europe aux frais des employeurs. Bâle, Schalke, Séville puis la crème de la crème, le Barça. Une belle petite promotion pour Ivan l’enfant terrible. Et puis, son arrivée en Catalogne aurait pu être une catastrophe. Quand t’es recruté pour remplacer progressivement Xavi, c’est plus de la pression que t’as. C’est une colline sur tes épaules de serpent. Mais non, Ivan la porte cette colline. Il troque l’Europa League contre une Champions League et un presque sextuplé. Petit arnaqueur. 

Contrôle technique

Cette saison, Ivan, t’as remporté la Liga. Pas mal. Mais la déroute face à la Roma en Champions League a fait mal derrière la nuque. Et puis, cette finale de Coupe du Monde perdue contre une équipe bien inférieure. C’est con frérot. 16ème c’est pas mal quand t’as le charisme d’une mauvaise huitre quand même. 

Pour la version vidéo, c’est ici :