#30 : Alisson Becker

#29 : Mario Mandzukic

#28 : Jan Oblak

#27 : Diego Godin

#26 : Edinson Cavani

#25 : Gareth Bale

#24 : Thibaut Courtois

#23 : Luis Suarez

#22 : Sadio Mané

#21 : Karim Benzema

#20 : Sergio Agüero

#19 : Roberto Firmino

#18 : Hugo Lloris

#17 : Marcelo

#16 : Ivan Rakitic

#15 : Neymar

#14 : Isco

#13 : Sergio Ramos

Un bon gros attaquant des familles pour poursuivre notre classement. Deuxième joueur le plus « cher » du monde après notre Kiki d’amour. Quasiment 200 millions d’euros. Costaud. 

Débuts

Avant d’en arriver là, Harry est né en Angleterre. Non pas à Godric’s Hollow (bon gros geek) mais à Walthamstow. Petit Harry change de clubs comme de chemises chez les juniors mais finit par se poser à Tottenham à partir de l’âge de 11 ans. Il ne quittera plus jamais le club de la capitale. 

Enfin, contractuellement. Parce que dans les faits, quand Kane signe son premier contrat pro avec les Hotspurs à 18 piges, il enchaîne 4 prêts en 2 ans. Petit tour d’Angleterre aux frais de la Reine. Histoire de prendre un peu d’expérience. 

Explosion

A l’été 2013, c’est sa chance. Gareth Bale se casse pour Madrid. Il y a une place à prendre et une opportunité à saisir. 

Petit à petit, Harry fait son nid et devient l’un des buteurs les plus prolifiques d’Europe. Même le plus prolifique lors de l’année civile 2017. 56 pions en 54 matchs. Il a Kane les Messi et Ronaldo. Harry est le nouveau grand goleador. Des stats impressionnantes combinées à un renouveau de Tottenham sur la scène anglaise lui permettent d’intégrer le top 10 du classement du ballon d’or 2017. 

Mais, parce qu’il y a un mais. Il manque quand même quelque chose. Ça fonctionne pas en Champions League et le titre de champion d’Angleterre a semblé plus innaccessible que jamais l’année dernière malgré sa deuxième place au classement des buteurs. 

Russie

En Russie, l’Angleterre a brillé de nouveau. Et c’est en grande partie grâce au grand Harry. Meilleur buteur du Mondial, il a emmené les Three Lions en demi-finale. Malheureusement, les croates sont passés par là. 

Contrôle technique

On en arrive au constat suivant : tu es certainement le meilleur 9 de la planète, tu marques beaucoup de buts. Mais tu n’as rien gagné et en année de Coupe du Monde, ça ne pardonne pas. Pas de top 10 cette année, mais une superbe 12ème place. Je sais bien que ça ricane de l’autre côté de la Manche.

Pour la version vidéo, c’est par ici :