Manchester City est clairement l’équipe en forme de ce début de saison sur la planète football. Une force de frappe offensive impressionnante combinée à une défense de plus en plus solide. En témoigne cette série exceptionnelle de 15 victoires consécutives en Premier League, le championnat le plus dur du monde.

Hier soir, les Citizens ont atomisé la malheureuse équipe de Swansea sur sa pelouse. 4 buts à 0, merci au revoir. David Silva par deux fois, Kevin de Bruyne puis Kün Aguero sont venus briser les espoirs de Swansea. Grâce à ce succès, le Manchester City de Pep Guardiola a fait tomber un vieux record de Premier League détenu par Arsenal depuis 2002. En effet, les mancuniens ont remporté un 15ème succès consécutif en championnat, grillant la politesse aux Gunners et leurs 14 victoires de rang. On appelle ça une putain de série chez nous. Résultat des courses, Manchester City caracole en tête du championnat avec 49 points après 17 journées, soit 11 de plus que son ennemi juré de United. Le game est plié, qu’on se le dise.

Et il faut féliciter Guardiola pour ça. Car il n’en est pas à son coup d’essai. Avec ce nouveau record, il détient maintenant les plus longues séries de victoires en Premier League, Liga et Bundesliga. En effet, avec le grand Barça, il avait claqué 16 victoires de rang. Et avec le Bayern, il avait fait encore plus fort en s’envoyant 18 victoires d’affilée. Solide. Certes, il n’a pas entraîné Dijon ni le FC Metz. Mais bon, tous n’ont pas réussi ce genre d’exploits en entraînant ces mastodontes. Donc rendons à Pep ce qui appartient à Pep.